Tax Video

Tax Video is the video search engine. We have indexing the million videos from all around the world in MP3, MP4, 3GP, WEBM, AVI, and WMV format



This video is just a preview snippet, to watch the full duration Click the WATCH FULL VIDEO button
LINK DOWNLOAD
It is recommended for you to use the Google Chrome Browser
If all the download links above not work, try the YOUTUBE DOWNLOADER alternative
Title :Le commentaire littéraire - français - 1ère
Video ID :3jmY7VE1HAk
Duration :00:09:08
Viewed :132,403x
Published :14 May 2019
Source :Youtube

Le jour du bac, tout le monde se jette sur le commentaire. Ca peut être une bonne stratégie, mais attention, il ne faut pas croire qu’il suffit de raconter le texte pour s’en sortir ! Pour assurer cette épreuve, suivez les conseils.

———
Plan de la vidéo
1:13 Perception globale du texte
2:50 Salut l’artiste !
4:25 Analyse détaillée du texte
4:43 Le tableau magique
6:00 Elaboration du plan et de la problématique
7:47 Le récap

———
3:38 Sur Genius ils expliquent les mots compliqués du texte de Rimbaud entre PNL et Aya Nakamura ! https://genius.com/8389868

————
5:35 Analyse détaillée du texte
Si l’on cherche à découper le premier vers, on remarque qu’il est impossible de mettre la césure du vers au bout de la 6ème syllabe comme on doit pouvoir normalement le faire dans un alexandrin. La pause doit correspondre au sens du vers, et seul une pause après la 4ème syllabe le permet (faire une animation sur le texte avec zoome sur le vers 1 : Je m’en allais / les poings dans mes poches crevées après avoir essayé Je m’en allais les poings / dans les poches crevées). Ce découpage irrégulier du vers (qui fait que l’on parle de dodécasyllabe et non d’alexandrin) montre une certaine liberté du poète avec la versification. On remarque également que verbe aller n’a pas de complément de lieu et que cela montre que le voyage est un voyage sans but, libre lui aussi. Si l’on descend quelques vers plus loin, au vers 6 et 7, 10 et 11 et 13 et 14, on relève des enjambements qui donnent un rythme irrégulier au poème et montre la liberté que prend Rimbaud par rapport à la versification. Le nom « rimes » au vers 7, le participe présent « rimant » au vers 12 et le nom « lyre » au vers 13 relève du vocabulaire poétique et montre que le poète associe le voyage et l’écriture poétique…

——
Une vidéo écrite par Claire Georges, professeure de Lettres modernes.
Tom Aguilar (@Tom_Aguilar)
Greg (@Gregoire_A)
Cyrus North (@CyrusNorth)
Montage : Mathieu Nieto

---------------
Retrouvez L'Antisèche sur :
Facebook : https://www.facebook.com/lantisecheoff/
Twitter : https://twitter.com/lantisecheoff
Instagram : https://www.instagram.com/lantisecheoff/

SHARE TO YOUR FRIENDS